Avec le temps

Elle est si belle, qu’il faut du temps pour voir qu’elle est vieille. Elle s’est assise près de son Jacques, longue, droite et élégante, silencieuse. Ils n’ont pas échangé de baisés, c’est à peine s’il la regarde, c’est à peine s’il la reconnaît.

Happé par les folies diverses je les oublie un instant, puis Léo Ferré vient visiter ma guitare. Les mots de Léo dans ma voix et tout là-haut ses maux dans son soprano.

Sa voix est si belle, qu’il faut du temps pour entendre qu’elle est vieille. Elle pleure près de son Jacques, il pleure aussi, il la regarde, il la reconnaît …

Lundi 13 mai 2019 les Allobroges CH Lucien Hussel Vienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s